Comment fonctionne Google?

Google

Tout le monde connaît Google. Avec sa présentation simple, Google est l’une des entreprises les plus connus dans le monde. À l’échelle mondiale, Google a 92,9% des parts de marché des moteurs de recherche. Bing suit à 2,7%. C’est donc dire que Google fait cavalier seul, ou à peu près dans son domaine. C’est pourquoi nous allons surtout nous concentrer sur cette plateforme.

Google en chiffres

  • Plus de 60 milliards de pages indexées en 2016¸
  • 20 milliards de sites explorés par jour
  • 100 milliards de requêtes traitées par mois
  • 130 langues
  • 57 000 employés
  • Chiffre d’affaires : 26,69 milliards de dollars en 2017

Google, c’est bien plus qu’un moteur de recherche. C’est : Android, Analytics, AdWords, AdSense, Gmail, Youtube, Google Maps, Picasa, etc.

Comment Google analyse mon site ?

Pour bien se positionner, il importe de savoir ce que regardent les moteurs de recherche. Ainsi, on s’assure que nos actions d’optimisation du référencement seront pertinentes.

On en a parlé, avant, le nombre de liens entrant était l’un des facteurs les plus importants. Ça a encore de l’importance, mais il est essentiel que ces liens soient pertinents, sinon votre site peut être déclassé. Nous en reparlerons dans la partie concernant les liens.

L’algorithme qui permet le classement dans Google est un peu mystérieux. Sa formule demeure secrète. Par contre, nous savons quelques éléments qui l’influencent. Cela dit, il évolue continuellement (il y a plus de 500 changements par année).

Habituellement, Google aime les sites qui…

  • Ont une certaine quantité de texte (350 mots et plus)
  • Sont rédigés en phrases courtes (moins de 15 mots)
  • Contiennent de courts paragraphes (moins de 150 mots)
  • Contiennent au moins une image (avec des balises alt)
  • Comprennent des sous-titres
  • Reprennent quelques fois le mot-clé (2 à 4% du texte)
  • Ont un temps de chargement rapide
  • S’adaptent aux différents formats mobiles
  • Sont sécurisée avec un protocole https
  • Ajoutent du contenu régulièrement
  • Ont des URL optimisés
  • Ont une méta description claire
  • Facilitent la navigation (facilité à trouver l’information, organisation logique, menu facile à trouver)

Pour ce qui est des critères offline, il faut…

  • Des liens externes (de sources sûres)
  • Une entreprise présente et active sur les médias sociaux
  • Des avis positifs sur les différentes plateformes (médias sociaux, Google mon entreprise, etc.)

Un truc : éviter de trouver des astuces pour tromper Google. Cela peut marcher à court terme, mais les évolutions se font tellement rapidement que vous pouvez être déclassés du jour au lendemain. Mieux vaut jouer dans les règles. Les résultats peuvent être long à venir, mais ça en vaut la peine.

On conseille d’indexer son site pour obliger les bots de Google à passer dessus pour l’analyser lors de sa création ou lors de changements importants. Un outil pour le faire est « Explorer comme Google ». En gros, les robots suivent les liens pour voyager dans les différentes pages et récupère le code HTML des pages identifiées. Googlebot récupère dont le code HTML de la page d’accueil pour l’envoyer à Google qui le traitera plus tard et va identifier tous les liens internes et externes. Il va ensuite cliquer sur tous les liens pour voir s’il y a des problèmes de navigation. Chaque fois qu’il arrive sur une page, il recommence le processus.

Lecture complémentaire : SEM ou SEO ?

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *