Persona : donner vie à son public

Je parle souvent de l’importance de bien cibler sa clientèle. Une des façons de le faire est de travailler avec un persona. C’est une méthode très simple, mais diablement efficace. En gros, il s’agit d’un individu fictif qui représente notre groupe cible.

Pour développer cette création, on doit établir ses caractéristiques : son âge, son sexe, son revenu, ses champs d’intérêt, etc. On ne doit pas répondre à ces questions selon un feeling sur le coin d’une table. Il faut se baser sur des recherches ou des entrevues qui traitent de notre clientèle existante ou de celle que l’on vise. Il faut trouver le plus de détails possible pour enrichir son profil. Il faut lui donner une identité : un nom, une situation familiale, un profil de consommateur pour différents secteurs, etc. Enfin, certains choisissent de développer une fiche technique avec un croquis ou carrément une photo le représentant.

Bien réalisé, l’exercice est amusant et pertinent. Cela permet vraiment de saisir l’essence de notre public en se mettant dans sa peau. C’est une excellente méthode pour identifier les besoins et les objectifs de vos clients. C’est aussi un moyen d’identifier ses objections ou ses limitations et de développer un argumentaire pour y répondre.

Ensuite, nos stratégies de communication seront développées pour s’adresser à cet individu. On peut ainsi offrir un message adapté à sa réalité et, si on a bien fait notre travail, à l’ensemble du groupe cible. On peut en tenir compte dans les différentes facettes de la stratégie : positionnement, promotion, publicité, etc.

Le persona ou l’art de donner vie à un concept

L’avantage de cette méthode est de permettre de rendre tangible un concept un peu flou. Quand on pense à notre clientèle, c’est toujours un peu nébuleux. On a des statistiques, une certaine idée, mais on ne sait jamais précisément à qui on s’adresse. Et si on reste dans le vague, au final on ne touche personne. Alors qu’en étant très concret, on peut offrir un message aussi efficace que possible.

La grande objection que j’entends lorsque je parle de cette méthode, c’est que l’individu ainsi créé ne représente pas tous les publics. C’est le cas, en effet. Cela dit, aucune campagne ne peut être atteindre ses objectifs en s’adressant à tous les publics. Et si vous avez différentes clientèles, pourquoi ne pas développer différents personnages fictifs et adapter un message pour chacun d’entre eux. Ainsi, votre campagne sera déclinée selon ses différents publics.

Si le concept vous intéresse et que vous voulez en savoir plus, je vous invite à consulter cet article qui explique comment procéder.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.