relations de presse

L’idée de se passer des médias peut être tentante. Imaginez : des relations de presse… sans les contraintes de la presse. En effet, avec les technologies actuelles, on peut devenir son propre média. Personnellement, j’ai toujours vu mon blogue, mon infolettre et mes médias sociaux comme autant de magazines dont je contrôlerais complètement le contenu.

Les avantages

  • On peut rejoindre directement son public, sans avoir à passer par les médias
  • On contrôle le message
  • Cela nous offre un contenu de qualité pour nourrir notre stratégie de contenu
  • C’est possible de mesurer l’impact du message grâce aux statistiques
  • Il y a moins de contraintes : aucune date de tombée, pas de limite d’espace
  • On peut user d’une approche multimédia (image, audio, vidéo, texte, etc.)
  • Cela laisse des traces sur le Web et les gens peuvent retomber sur ce communiqué plus tard, surtout s’il est bien référencé
  • Cela favorise le partage

Mieux encore, ça peut attirer l’attention des journalistes… eh oui, en mettant son communiqué en ligne, cela peut attirer l’attention d’un journaliste dans sa phase de recherche.

Utiliser les médias sociaux pour booster son événement

Organiser une conférence de presse et générer du contenu, cela demande du temps et de l’énergie. Tant qu’à mettre cet effort, aussi bien en profiter pour aller chercher le plus grand rayonnement possible. Heureusement, avec les médias sociaux, il est possible d’optimiser sa présence. Le truc de base, c’est de partager les articles que vont écrire les journalistes présents. Après tout, c’est un contenu de qualité et crédible (ce n’est pas vous qui l’avez écrit, mais tel média). Toutefois, il y a d’autres moyens d’être actif.

  • Créer un buzz avant l’événement

Commencé à annoncer une semaine ou deux à l’avance qu’il y aura une grande annonce. Ne vendez pas les punchs, mais donnez l’eau à la bouche pour créer une attente. Attention toutefois aux attentes démesurées. Si c’est une petite nouvelle, ne soyez pas trop mystérieux. On peut donner quelques bribes d’informations ou poser les questions auxquelles nous donnerons les réponses. Par exemple : la conférence sert à partager les résultats d’une étude sur la pauvreté à Québec. On pourrait poser une question par jour pendant une semaine et dire que la réponse va suivre après la conférence du 7 décembre.

On peut aussi (doit si on utilise cette méthode) annoncer à l’avance la diffusion sur Facebook live (nous y reviendrons).

  • Réagir en direct sur les médias sociaux

Vous pouvez publier en direct des photos et des extraits d’information sur Twitter et Facebook pendant l’événement. Vous pouvez préparer ses extraits à l’avance à partir des textes de vos conférenciers. Ne reste qu’à prendre les photos.

  • Diffuser la conférence sur Facebook Live (ou sur YouTube)

Voir plus d’informations sur Facebook Live ici.

Le meilleur des deux mondes

Par contre, l’idéal, c’est de faire les deux. Parce que les médias ne sont pas inutiles, loin de là, je ne vous conseille pas de délaisser les relations de presse. Les journalistes viennent apposer un sceau de crédibilité à votre sujet. En effet, même dans l’optique de la stratégie de contenu, diffuser un article publié dans un journal va paraître plus sérieux que de diffuser un communiqué avec la même information. D’ailleurs, je vous conseille de partager les articles sur vos réseaux le plus possible afin d’augmenter l’impact de vos relations de presse! Et, n’oubliez pas, les médias touchent un large public qui va bien au-delà de votre réseau.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *