LinkedIn regroupe 450 millions d’utilisateurs dans le monde selon les chiffres de 2016. Toutefois, environ le quart d’entre eux sont actifs tous les mois. On parlerait plutôt de 106 millions de réels utilisateurs, ce qui n’est quand même pas si mal.

Au Québec, LinkedIn est le quatrième média social le plus utilisé, alors que 16,5 % de la population adulte l’utilise. C’est loin derrière Facebook (62,4 %) et YouTube (57,4 %).  Par contre, dans une perspective de B2B, c’est un marché nettement plus intéressant puisqu’on s’y adresse à des professionnels et non à Monsieur Tout-le-Monde. D’ailleurs, on remarque que le pourcentage d’utilisateurs est plus élevé chez les diplômés universitaires et les gens dont le revenu familial est de 80 000 $ et plus.  À noter que la clientèle est majoritairement masculine.

Les bases d’un profil gagnant

Maintenant que la question de la pertinence de LinkedIn est (en partie) réglée, parlons des caractéristiques d’un bon profil. Car ce n’est pas tout d’être sur un média social, il faut aussi s’y démarquer.

Il faut garder en tête que le but du profil est de capter l’attention pour que des gens vous contactent (ou du moins, pour qu’ils soient intéressés à vous parler quand vous les contactez). N’oubliez pas que votre profil LinkedIn est TRÈS bien référencé. Ce n’est pas impossible qu’un client potentiel, un futur partenaire ou un employeur qui fait une recherche sur vous tombe sur cette page. Assurez-vous qu’elle dégage la bonne vibration. Gardez aussi en tête qu’il s’agit d’un réseau professionnel. Portez la même attention aux détails que lorsque vous vous présentez à un rendez-vous d’affaires.

  1. Assurez-vous d’avoir une photo professionnelle

Vous n’êtes pas sur Facebook ou dans votre salon. La photo doit être représentative des services que vous offrez. Idéalement, l’image doit inspirer confiance. Sur le plan technique, le format est de 450 par 450 pixels. À noter que l’idéal est d’utiliser la même photo sur l’ensemble de vos réseaux sociaux professionnels. Cela permet d’établir votre image.

  1. Profitez de l’en-tête du profil pour vous vendre

Dans la section « titre », sous votre nom, vous avez 120 caractères pour dire ce que vous faites. C’est l’endroit où les chercheurs d’emploi écrivent souvent « À la recherche de nouveaux défis ». Vous pouvez aller plus loin que votre seul titre et inscrire des informations pertinentes et vendeuses. Utilisez les mots-clés importants dans votre domaine pour mettre en valeur vos compétences.

  1. Personnalisez votre adresse de profil

De base, quand vous créez un profil, vous allez avoir une adresse à rallonge pleine de chiffres. Comme pour Facebook, on peut demander de simplifier le profil. Cela donne un côté plus professionnel.

  1. Dressez un portrait vivant dans le résumé

Vous avez 2000 caractères pour vous vendre dans la section « résumée ». Mettez de l’avant vos produits, vos services, vos qualités, vos compétences. Assurez-vous que les mots-clés principaux sont utilisés pour toucher vos cibles (employeurs, recruteurs ou clients potentiels, selon votre objectif. Utilisez des verbes d’action, soyez en mode « vente ».

Une bonne méthode est d’inviter les gens à vous contacter à la fin de la présentation. Par exemple, en donnant votre courriel ou votre numéro de téléphone.

  1. Mettez vos compétences en action

Avec la section « médias », on peut mettre des liens vers des documents, des sites, des vidéos. C’est une bonne façon de montrer votre compétence à travers des témoignages ou des réalisations.

  1. Insufflez de la vie à vos expériences professionnelles

Ne voyez pas cette section comme un C.V. en ligne. Mettez de l’avant vos réalisations, votre savoir-faire. Essayez de donner des exemples concrets. Il est essentiel de bien détailler chacun des postes que vous avez occupés.

Aussi, n’oubliez pas de mettre votre parcours académique et, surtout, vos expériences de bénévolat. Pour plusieurs recruteurs ou partenaires, c’est une information importante puisque ça en dit beaucoup sur votre personnalité.

  1. Exposez vos compétences

Dans la section compétence, ne soyez pas gêné et montrez tous les domaines dans lesquels vous excellez. Vous pouvez organiser les compétences dans l’ordre que vous désirez en les déplaçant avec la souris. Au fil du temps, des gens vont recommander l’une ou l’autre de vos compétences. C’est une très belle carte de visite.

  1. N’hésitez pas à demander des recommandations

Ne soyez pas gêné de demander à un client, un employeur ou un partenaire de faire une recommandation écrite sur votre site. Cela donne beaucoup de crédibilité à votre profil. Quand vous en avez plusieurs, vous pouvez même déterminer lesquelles seront publiées sur votre profil.

  1. Servez-vous des publications pour rediriger vers votre site

Si vous avez un blogue, cette section permet de rediriger vers certains articles. Cela va aider le référencement dudit article sur les médias sociaux et va ajouter à votre visibilité.

Évitez de crier sur les toits chacun de vos changements

Si vous comptez améliorer votre profil en le travaillant en profondeur, je vous suggère de désactiver la diffusion de votre activité. Cela va faire en sorte que les membres de votre réseau ne seront pas averties de chacun des microchangements que vous allez apporter. Cela peut rapidement devenir ennuyant pour les gens (ou cela peut mettre la puce à l’oreille de votre employeur si vous êtes très actifs sur LinkedIn alors que vous êtes toujours chez lui).

Il suffit d’aller sur votre photo (en haut à droite de la page d’accueil) et de sélectionner « Préférences et confidentialité ».

Ensuite, allez dans Confidentialité (en haut) et cliquez sur « Partagez les modifications du profil ». Il suffit alors d’appuyer sur le bouton pour que ça passe de « Non » à « Oui ».

Quand vous avez terminé. Vous refaites le processus pour recommencer à partager les modifications. Cela permet, entre autres, aux membres de votre réseau de le savoir quand vous faites une recommandation.

Le mot de la fin

Bien sûr, la clé du succès c’est d’être actif sur le réseau : de rejoindre des groupes, de publier des messages, d’intervenir sur les publications des autres, etc. Mais nous en reparlerons dans les prochaines semaines lorsque nous traiterons de l’art de se créer un réseau, de la prospection sur LinkedIn, du recrutement ou de l’art d’utiliser les groupes.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *